Identification des problèmes de Yin et de Yang

Le Feng Shui est un art assez complexe. En effet, les changements dans votre intérieur doivent s’opérer selon vos propres besoins – vie professionnelle, fortune, relations avec les autres (enfants, famille, amitié), savoir et reconnaissance.

Par exemple, si vous avez des difficultés au travail, vous dynamiserez particulièrement le secteur « Vie professionnelle ». Si vous rencontrez des problèmes de couple, vous vous occuperez en priorité de votre chambre. Si votre enfant vous donne du souci, vous vérifierez l’orientation de son lit.

Pour cela, il est essentiel de vous référer aux fondements mêmes du Feng Shui. Ici, nous avons choisi de simplifier le précepte, afin de le rendre plus accessible. Pour bien débuter dans cet art de vie et vous permettre de trouver une harmonie dans votre intérieur, nous n’avons conservé que l’essentiel.

Déplacer les meubles, changer les couleurs, réagencement des éléments de décoration, d’objets, de plantes, de lumières, etc. Voici quelques exemples simples et efficaces pour modifier votre intérieur selon l’art du Feng Shui, dans chaque pièce de votre logement.

Annonces Spéciales

Circulation du Chi et équilibre Yin-Yang

Le respect de l’équilibre Yin-Yang, précepte même du Feng Shui, permet une meilleure circulation du Chi. Les formes, les couleurs et les matériaux peuvent être Yin ou Yang. Il faut donc veiller à leur équilibre dans chaque pièce de la maison pour créer l’harmonie.

Le Yang, qui symbolise l’agir, se retrouve dans :

  • les matières lourdes (bois, étoffes épaisses…)
  • les droites
  • les couleurs chaudes

Le Yin, qui symbolise le lâcher-prise, est représenté par :

  • les matières dures, lisses et brillantes (verre, acier, marbre, aluminium, chrome, etc.)
  • les courbes
  • les couleurs froides

Les couleurs ont en effet leur symbolique propre. Il est important de les connaître pour éviter les mélanges dysharmoniques et parvenir à un équilibre Yin/Yang dans chaque pièce :

  • Orange : Yang. Énergie rayonnante. Enthousiasme, curiosité, favorise les changements de cycle.
  • Rouge : Yang. Énergie de l’action concrète. Sensualité, ardeur, favorise les échanges passionnés.
  • Jaune : Yang. Énergie du renouveau. Transformation, libération, favorise le travail intellectuel.
  • Vert : Yin. Énergie de sérénité. Quiétude, abondance, favorise les initiatives justes.
  • Bleu : Yin. Énergie spirituelle. Sérénité, intuition, favorise l’ouverture de la conscience et du cœur.
  • Marron : Yin. Énergie d’ancrage. Confort, sécurité, favorise la réflexion pragmatique.

 

La chasse aux mauvaises vibrations

Le Feng Shui est l’ennemi de tout ce qui n’est pas courbe, clair, propre, lumineux, etc. Il fait la chasse aux angles saillants, aux coins sombres ou non fréquentés, aux vieilleries et à la poussière. Les mauvaises vibrations se retrouvent dans :

  1. Les formes pointues et les angles : en Feng Shui, les formes pointues et tranchantes, appelées « flèches secrètes », génèrent des vibrations agressives. Rangez vos couteaux dans les tiroirs, et remplacez les poignées de porte standard par d’autres aux formes arrondies.
  2. Tout angle saillant, d’une pièce ou d’un meuble, générera aussi une mauvaise énergie autour de vous. Ce qui pourrait s’avérer particulièrement gênant dans les espaces de repos. Il est donc important de les adoucir en installant par exemple une plante, un paravent, un ruban décoratif, etc.
  3. Les poutres : les poutres visibles, qui traversent le plafond, coupent l’énergie vitale d’une pièce. L’espace sous une poutre doit rester vierge, autant que possible. Ne placez pas un lit sous une poutre, ce qui engendre fatigue, sommeil agité et cauchemars. Si vos plafonds sont remplis de poutres, vous pouvez renforcer l’énergie par des jeux de couleurs, de matières ou suspendre un mobile.
  4. La décoration : les tableaux aux couleurs tristes, formes agressives, atmosphère nostalgique, scènes de bataille, etc. conditionnent votre espace intérieur. Pour les mêmes raisons, évitez d’exposer, dans la chambre des enfants, des peluches qui représentent des bêtes féroces, les épées de chevaliers et pistolets de cow-boys qui peuvent être rangés dans un coffre.
  5. Les plantes : les plantes d’intérieur aux feuilles rigides en forme de couteaux ou de pics (comme les cactus) génèrent aussi de mauvaises vibrations. Essayez également de soignez ou remplacer vos plantes malades ou mourantes. De même, évitez de garder des bouquets de fleurs séchées, qui sont des symboles de mort. Et pour bénéficier des vertus des plantes d’intérieur, placez-les au sud-est de l’habitation, qui symbolise la prospérité.
  6. Les rideaux : les rideaux à rayures symbolisent des barreaux qui emprisonnent notre énergie et font obstacle au Chi venant de l’extérieur. Aux rideaux lourds et sombres, préférez des tissus légers et lumineux.
  7. La vaisselle : la vaisselle ébréchée, les casseroles bosselées, les ustensiles de cuisine rafistolés ou les robots ménagers en panne doivent être remplacés. Ils bloquent l’énergie vitale de votre espace intérieur.
  8. Les appareils électriques : pensez à bien éteindre vos appareils électriques (télé, ordinateur, chaîne hi-fi, etc.), dont les ondes Yang perturbent la circulation du Chi. Pour le radio-réveil ou le téléphone fixe, rééquilibrez avec un apport de Yin.

Différentes pistes pour faire place nette dans son intérieur

Le Chi ne peut pas circuler dans le désordre. Nettoyage, rangement et réorganisation sont les maîtres mots de votre nouvel intérieur Feng Shui :

  • Dépoussiérez le moindre recoin, secouez les tapis et les coussins, lavez les rideaux. Lessivez les murs si vous en avez la possibilité. Dégraissez la cuisine, les armoires, hotte, vos appareils électroménager. Et surtout aérez quotidiennement vos pièces pour faire entrer un nouveau Chi.
  • Supprimez tout objet symbolisant la mort, la tristesse, la perte, l’abandon, l’agressivité (tableaux tristes, objets, fleurs séchées, photos anciennes, etc.) Préférez des objets colorés ou neutres qui vous procurent sérénité et prospérité, qui inspirent l’amour, la joie et la santé.
  • Désencombrez vos espaces en vous débarrassant des objets qui ne vous servent plus : vêtements usés, bibelots, magazines et journaux, objets non utilisés, vaisselles cassées, etc…
  • Classez et triez vos papiers, puis rangez-les dans de jolies boîtes étiquetées.
  • Réaménagez vos espaces de repos en éloignant les sources de rayonnements électromagnétiques. Les appareils électriques sont sources de nuisances à l’origine des maux de têtes, insomnies, etc.

 

Aménager son espace de vie pièce par pièce selon le Feng shui

L’objectif du Feng Shui n’est pas le dépouillement. Au contraire, il vise à accroître votre bien-être. Nous allons évoquer ici quelques notions d’aménagement, pièce par pièce. Gardez cependant à l’esprit, que le plus important : c’est vous ! Laissez-vous guider par votre propre ressenti pour trouver le juste équilibre entre abondance et absence.

 

L’accueil : porte et espace d’entrée

La porte d’entrée est l’élément le plus important de votre habitat, mais aussi le plus puissant en Feng Shui. L’entrée est en effet une pièce Yang qui a la propriété d’activer les bonnes augures dans votre habitation. Pour inviter le Chi à entrer chez vous, la porte doit s’ouvrir vers l’intérieur, et non vers l’extérieur ce qui repousse l’énergie vitale.

L’espace d’accueil est une ouverture sur le reste de votre habitation et le lieu de passage du Chi. L’entrée, aussi petite soit-elle, doit être claire, ordonnée et accueillante.

Pour agrandir votre couloir (ce qui permet une meilleure circulation du Chi), vous pouvez disposer un miroir sur un mur latéral. Ne placez jamais un miroir face à la porte d’entrée afin de ne pas faire repartir l’énergie vitale vers l’extérieur.

L’espace extérieur, devant l’entrée, est également important. Il joue le rôle de « zone tampon » entre le monde extérieur et votre habitation. C’est donc à cet endroit que vous placerez vos propres vibrations. Pour qu’elle soit accueillante et vivante, mettez devant l’entrée une plante qui absorbera les énergies de l’extérieur.

Quelques points importants pour l’entrée :

  • Une porte d’entrée en bon état en bois ou en métal, qui ne grince pas
  • Installer des rangements pour les chaussures et des portes-manteaux
  • Un bon éclairage

La pièce maîtresse : le salon

Le salon est la pièce maîtresse de l’habitation, dans laquelle on se retrouve en famille (Yin) et on reçoit ses amis (Yang), un lieu de détente. Vous éviterez qu’il soit désordonné et surchargé, afin de faire circuler le Chi de manière fluide et optimale.

Le mobilier du salon doit être source de bien-être et de confort. Privilégiez un canapé et des fauteuils confortables et douillets aux formes arrondies. Ils doivent être disposés autour d’un point central, comme une table basse ou une cheminée, mais jamais dos à une porte. Le canapé du salon doit idéalement être adossé à un mur, de manière à ce que l’on puisse voir l’entrée de la pièce.  Mais, si la configuration de votre pièce ne le permet pas, placez quelques objets derrière votre canapé : une plante, une lampe, un petit meuble, etc.

Cette pièce doit être bien éclairée et être ornée de couleurs chaleureuses. L’éclairage doit être modulable : lumière vive pour les discussions, lumière tamisée pour l’intimité et une lumière douce pour le coin lecture. Pour vos murs, favorisez les couleurs tendres, synonymes de bien-être pour vous.

Les couleurs et textures sont une base essentielle pour un univers harmonieux. Le Feng Shui aime les matières naturelles et douces, mais également les mélanges de textures. Variez les plaisirs en jouant avec les éléments de décoration, comme les coussins, plaids, rideaux, etc.

Privilégiez, par exemple, les matières douces pour le canapé (mohair, alpage, etc.), dont l’aspect douillet contrastera avec des objets plus durs et brillants, comme les vases, cadres, etc. N’oubliez pas les objets en bois, matériau important du Feng Shui, dans votre salon.

Ici aussi : évitez ou atténuez tout ce qui pourrait repousser le Chi, comme les plantes à feuilles pointues, les objets triangulaires, les meubles à angles trop saillants, etc.

Les indispensables dans le salon :

  • Disposer les meubles autour d’un point central comme la cheminée, une table basse…
  • Jamais de canapés l’un en face de l’autre, ni dos à la porte
  • Pas de mezzanine, qui empêche une bonne circulation du Chi
  • Des plantes et luminaires qui permettent d’adoucir les angles de la pièce

Le coeur du foyer : la cuisine

Le Feng Shui s’applique aussi à la cuisine, symboliquement associée à la santé, à la famille et à la fortune. Représentée comme le cœur du foyer, la cuisine est l’endroit où se préparent les bons petits plats et où la famille se réunit.

Comme pour toutes les autres pièces de la maison, les principes de base du Feng Shui sont la propreté et le rangement. Une règle incontournable dans la cuisine, où l’hygiène doit être irréprochable.

Pour une bonne circulation du Chi, veillez à ce que votre cuisine ne soit pas trop surchargée et votre plan de travail dégagé. Suspendez un maximum d’ustensiles, organisez vos placards et évitez les gadgets inutiles en choisissant bien vos appareils électroménagers.

La personne qui prépare les repas doit se sentir en sécurité dans la cuisine. Pour ce faire, orientez le plan de travail de façon à ne pas tourner le dos à la porte. L’îlot central n’est pas recommandé car il encombre la pièce et ajoute des coins saillants, qui gênent la circulation du Chi. Si toutefois vous avez, ou voulez avoir un meuble central, évitez d’y installer la cuisinière et le four. Assurez-vous aussi que la circulation reste aisée tout autour.

Éloignez autant que possible les éléments « Eau » (évier, réfrigérateur, etc.) et les éléments « Feu » (four, micro-onde, plaques de cuisson, etc.) En effet, un des principes essentiels du Feng Shui stipule que l’eau et le feu sont incompatibles car la première éteint le second. Si vous ne pouvez faire autrement, placez un élément « Bois » (panier en osier, pot, plante, etc.) entre votre évier et la cuisinière, ou entre le réfrigérateur et le four.

Les miroirs et matières brillantes, comme l’inox ou l’aluminium (utilisées pour la crédence) sont à éviter car ils renvoient le Chi. Si vous souhaitez tout de même en mettre, insérez-les par petites touches.

Les matériaux et couleurs doivent trouver un équilibre. Évitez donc trop d’éléments d’une même matière (par exemple éléments en bois et parquet) et préférez les mélanges. Quant aux couleurs, les tons clairs chargent la cuisine d’une énergie conviviale.

D’autres pistes pour la cuisine :

  • Si possible, disposer le plan de travail avec vue sur la pièce, non pas face au mur
  • Couteaux et ciseaux toujours rangés
  • Éviter la couleur rouge
  • Un sol en carrelage, pas de parquet

Convivialité et détente pour le coin repas

Qu’il se situe dans la cuisine ou dans la salle à manger, le coin repas est un endroit de détente où se mêle plaisir, partage et échange. Cette pièce doit être accueillante, propre et bien éclairée pour profiter du bien-être en famille ou entre amis.

L’aménagement du coin repas doit se faire avec un minimum de meubles et de décorations pour ne pas surcharger et perturber le Chi. Allez à l’essentiel dans le choix du mobilier : table et chaises aux formes arrondies et buffet bas.

Préférez une table en bois, plutôt que celles en verre qui refroidissent l’atmosphère et laissent une impression de vide et de flottement.

Un nombre pair de chaise est plus favorable qu’un nombre impair, même si vous êtes 3 au quotidien. Vous en mettrez une de côté au moment du repas pour vous placer en triangle. Pensez également à mettre un objet carré au centre de votre table, si celle-ci est ronde, et inversement.

La vaisselle doit être colorée pour ouvrir l’appétit. Les plantes en bonne santé seront les bienvenues pour apporter de la vie dans cet espace. Choisissez des couleurs gaies pour créer une ambiance plaisante.

D’autres points importants pour le coin repas :

  • Une table ronde et grande plutôt qu’une petite rectangulaire
  • N’encombrez pas l’espace autour de la table à manger

 

La salle de bain et les cabinets de toilette

La salle de bain doit inspirer harmonie, détente et bien-être. Pour soigner la qualité du Chi, cette pièce doit être propre et lumineuse pour conserver ses bonnes vibrations.

Comme elle est souvent humide, veillez à ventiler correctement la salle de bain, afin de maintenir une atmosphère saine et empêcher le Chi de stagner. Des plantes peuvent aussi contribuer à réduire l’humidité.

Prenez soin d’ajuster la dimension et la hauteur de votre miroir. Pour refléter une bonne image de vous, le miroir doit être suffisamment grand.

Ne mélangez pas les éléments « Eau » et « Feu », qui sont des énergies opposées. Pour conserver l’harmonie dans votre salle de bain, évitez donc toutes les représentations de l’élément « Feu » (couleur rouge, formes triangulaires, etc.)

Privilégiez les matériaux qui accélèrent le Chi, comme les miroirs, carrelage, etc. Et surtout faites-vous plaisir en terme de décoration et de couleur, sans surcharge toutefois. L’essentiel étant d’atteindre l’équilibre entre les différents matériaux.

Quant aux cabinets de toilette, ils ont la fonction d’évacuer ce que nous rejetons, sur le plan physique comme psycho-émotionnel. Il est donc, pour cette raison, le lieu où la vibration est la plus basse. Il est de ce fait souhaitable de l’isoler. Si vos WC se trouvent dans la salle de bain, veiller à les séparer par une cloison ou un paravent. De même, il est important de baisser l’abattant des toilettes, afin de ne pas chasser le Chi.

Les points à retenir pour la salle de bain :

  • Un grand miroir et du carrelage sont les bienvenus
  • Faites-vous plaisir avec des touches colorées, sans atténuer la clarteté

 

Atmosphère douce et harmonieuse pour la chambre

La chambre, en plus d’être un espace d’intimité, est la pièce essentielle de repos et de ressourcement. Nous y passons un tiers de notre temps de vie ! Son atmosphère doit donc évoquer la douceur et l’harmonie. Pour cela, il faut éviter le désordre et réduire le mobilier à son minimum, afin que le Chi puisse circuler librement.

Comme dans les autres pièces, la chambre se doit d’équilibrer le Yin et le Yang. Mais, pour favoriser le sommeil et la détente, il faut accentuer le Yin avec des matières douces et légères ainsi qu’un éclairage tamisé. Optez pour des variateurs de lumière, pour des abats-jours.

Le positionnement du lit conditionne la qualité du sommeil. Pour bénéficier de calme et de sécurité, le lit doit être placé contre un mur, avec une tête de lit suffisamment imposante et sécurisante. Le lit doit être le plus éloigné possible de la porte et ne pas lui faire face (position dite du « défunt »). Ne mettez pas de miroir devant le lit, cela active et accélère l’énergie qui nuit aux moments de calme.

Préférez des meubles aux formes arrondies et de couleur claire en les plaçant le plus loin possible du lit. Évitez les placards ou étagères au-dessus du lit, qui altèrent le Chi.

Débarrassez-vous des appareils électriques, ainsi que des meubles ou objets en plastique et en métal, et de tous les objets pointus. Tout cela contribue à générer une énergie trop rapide (excès de Yang).

Pour renforcer votre sécurité, misez sur l’élément « Terre » avec des matériaux naturels et écologiques pour vos meubles, sols et murs. Choisissez des couleurs chaudes et harmonieuses, des motifs doux et vibrants et une décoration joyeuse et apaisante.

Dans la chambre, ces points sont importants :

  • Pas de plantes dans une chambre
  • Un variateur de lumière pour tamiser l’embiance
  • Un minimum de meubles
  • Une bonne disposition du lit est capitale

 

Autres Articles Populaires


Comment stopper naturellement votre diabète

Ces perturbateurs endocriniens qui font grossir !

Découvrez comment cet aliment ÉLIMINE vos risques d’avoir du diabète

Commentaires

Commentaires

Pin It on Pinterest